L’aquascaping : qu’est-ce que c’est ?

L’aquascaping est une pratique permettant de créer/recréer un décor naturel sous l’eau, littéralement ce terme signifie “Paysage Aquatique”. Aujourd’hui, le terme aquascaping est utilisé pour désigner tout aquarium dans lequel le décor naturel a été pensé de façon artistique avant même la mise en eau.
Derrière ce terme nous retrouvons différents éléments qui seront expliqués dans ce dossier et les dossiers suivants.
Ainsi, nous emploierons des termes tels que Aquarium Naturel, “layout”, “hardscape” ou encore et bien évidemment “aquascaping” et “aquascaper”/aquascapeur, que nous nous efforçons d’expliquer.

Origine de l’aquascaping

L’aquascaping est un art mis en avant par Takashi Amano, photographe et aquascaper japonais, maintenant connu mondialement.

Takashi Amano, 1954-2015 le maître de l'aquascaping et de l'aquarium naturel

Takashi Amano, 1954-2015 – PDG de ADA

Monsieur Amano est le pionnier, il ne sera pas rare de l’appeler maître ou ‘sensei’ en japonais, dans ce que l’on appelle aujourd’hui “l’Aquarium Naturel”. Le maître nous a malheureusement quitté en 2015 des suites du pneumonie. Merci pour votre travail sensei !

C’est grâce à ses expéditions photographiques mais également biologiques qu’il eut l’envie de recréer des décors naturels dans un aquarium. C’est ce qu’il appela, alors, Aquarium Naturel ou Nature Aquarium en anglais.

Mais si l’aquascaping a largement été diffusé et promu par Takashi Amano et sa société ADA (Aqua Design Amano), ils n’en sont pourtant pas les inventeurs.
En effet, l’aquascaping est une pratique que nombre d’aquariophiles pratiquent depuis longtemps afin de créer un décor agréable à l’oeil voire même pour recréer un biotope.
De ce fait, nous pouvons distinguer plusieurs styles distincts en aquascaping que sont : les bacs plantés ou Hollandais, l’aquarium naturel et les bacs recréant un biotope, pour rester simple. Nous verrons par ailleurs les différences entre ces styles.

En fusionnant les pratiques et spécificités du bac plantés à l’observation de la nature, Takashi Amano créa l’aquarium naturel et commença son oeuvre à partir de 1991.

Learn from Nature, Create Nature – Takashi Amano

Aquascaping, hardscape, layout : définition

Comme toute pratique, l’aquascaping a son jargon qu’il est bon de connaître afin de mieux apprécier les différents articles et vidéos mais surtout pour mieux comprendre le fonctionnement d’un aquarium naturel.

Le layout

Layout © The Green Machine

Littéralement ce terme anglophone désigne la mise en page, pour un document ou illustration par exemple.
Remis dans le contexte de l’aquascaping, le layout correspond au décor et finalement au différent « style » que l’aquascapeur va mettre en avant dans son aquarium naturel.
On va ainsi parler de layout pour faire référence au décor et à la disposition des différents éléments du hardscape.

De manière générale, le layout est réfléchi en amont, l’aquascapeur ayant une envie pour son aquarium et va ainsi imaginer l’emplacement de chaque élément du décor.

Les plus créatifs iront jusqu’à réaliser un schéma/croquis à l’échelle de leur aquarium. Une fois ce croquis finalisé et validé il n’est pas rare de voir les aquascapeurs faire des tests de leur layout sur une “table à hardscape/layout” aux dimensions de leur aquarium (ou non) afin d’essayer différentes mise en place. Ceci afin de trouver la mise en place (donc le layout) la plus naturelle possible.

Le layout est donc le terme utilisé pour définir la mise en place des différents éléments qui constituent le décor, il faut maintenant définir ce qu’est le hardscape.

Le hardscape : éléments constitutifs du décor

Le hardscape, est composé d’élément solides et naturels. Il sert à poser les bases du décors d’un aquarium naturel et lui donne son aspect naturel.
Lorsque l’on parle de hardscape, l’aquascaper parle :

  • des roches (manten, ohko, seiryu etc.)
  • des racines (mangrove, asia/araignée, etc.)
  • du substrat

Le hardscape a un rôle capital, il permet de créer le décor mais sert également de support pour certaines plantes. De plus, l’utilisation exclusive d’un élément du hardscape va également représenter le type de layout.
Par exemple, un aquarium naturel composé essentiellement de roches et de plantes gazonnantes sera appelé “Iwagumi”.

[wd_hustle id= »test »]

Les racines pour aquarium

Le bois est un élément régulièrement utilisé par les aquariophiles et les aquascapeurs pour créer leur décor.
Il en existe de plusieurs sortes, formes et tailles pour plaire au plus grand nombre.
Nous pouvons par exemple retrouver les :

  • Racines Araignée ou Asia avec ses branches tortueuses
  • Racines de mangrove, l’éternel classique en toute simplicité
  • Racines Talawa
  • Racines Mopani
  • Racines « Dark Iron »
  • etc.

Autant de noms mettant en avant une forme, mais qui sont principalement des noms commerciaux. Il est d’ailleurs parfois difficile de s’y retrouver.

Les roches pour aquarium, un élément du hardscape

En aquascaping, il n’est pas rare de voir des roches composer les décors. Les roches pour aquascaping sont en générale originaires du Japon, ce qui n’est pas étonnant puisse que c’est ADA qui distribue la plupart de ces roches, du moins les plus fréquentes.
Il en existe de toute sorte et de taille, certaines influent sur la qualité de l’eau d’autre non, voici le détail :

  • Seiryu stone

    • La plus connue ? La Seiryu est sans doute la plus utilisée par les aquascapeurs car relativement simple à trouver.
    • Cette roche possède une teinte grise légèrement bleutée, ajoutons à cela une texture travaillée lui conférant un aspect majestueux
    • La Seiryu est légèrement calcaire
  • Ohko Stone

    • Aussi Appelée « Dragon Stone », l’Ohko Stone est une roche relativement impressionnante de par son aspect très graphique.
    • Sa teinte peut varier entre l’ocre et le gris avec différentes nuances intermédiaires intéressantes
    • L’ohko stone n’influe pas sur les paramètres de l’eau
  • Manten Stone

    • La manten stone est une roche magnifique aux teintes grises à brunes pouvant présenter des tâches de couleurs plus vives.
    • Cette roche est relativement accessible, dans la moyenne des tarifs pour la France mais est exclusivement distribuée par ADA.
    • Aucune influence sur les paramètres de l’eau
  • Fuji Stone

    • La Fuji Stone est une roche volcanique dite « ignée » c’est à dire que la roche se forme quand un magma se refroidit et se solidifie
    • Cette roche est donc poreuse et peut être un excellent support bactérien mais également comme support pour la pousse de plantes épiphytes, elle n’influe pas sur les paramètres de l’eau
  • Yama Stone

    • Aussi appelée « Frodo Stone » est une roche d’une splendeur sans pareil. Certaines pouvant être de véritables cadeaux pour les aquascapeurs à la recherche de perfection artistique.
    • La Yama stone présente une teinte principalement grise allant jusqu’au brun, mais certaines veines peuvent proposer des couleurs blanches.
    • Pour ceux qui recherches, crevasses et fractures visuelles, la Frodo Stone est parfaite.

Le substrat d’un aquarium

Le substrat est essentiel, il sert de support pour les plantes mais va également permettre de maintenir un écosystème sain à l’intérieur de la cuve.
Le sol va donc aider à rendre le milieu sain et prolifique pour les bactéries, les plantes et vos poissons.
Il existe différents types de substrat, leur utilisation va dépendre de leur nature et de vos besoin, voici le détail :

  • Le sol technique complet

ADA Amazonia sol complet aquarium naturel

ADA Amazonia

Le sol technique complet, est composé de granulés poreux et plein d’éléments nutritifs pour

les plantes. C’est le plus répandu, notamment grâce à ADA et son substrat phare l’ADA Aqua Soil Amazonia (couramment appelé, ADA Amazonia).
L’avantage de ces sols résident dans leur nature et les matériaux qui les composent. Ils sont techniques, car ils influent en général tous sur les paramètres de l’eau, en baissant le PH de manière générale, et sont tous nutritifs.
Leur utilisation est relativement simple, puisqu’il suffit d’ouvrir le sac et de verser son contenu dans la cuve. Ainsi, les sols techniques ne doivent pas être rincés avant utilisation, et sont “plug and play”.

Nous aurons l’occasion de faire un descriptif complet des différents types de sol techniques, en fonction des marques et de leur effet sur l’eau.

  • Le substrat décoratif

Sable décoratif pour aquarium

Sable Décoratif © Aquarium Naturel

Le substrat décoratif est répandu et connu de tous les aquariophiles, il s’agit d’un simple de sable de couleur.
En aquascaping ces sable décoratifs permettent de créer de larges plages de sable blanc, ou des chemins plus foncés.
Ces sols sont neutres et non nutritifs, ils sont en générale utilisés que pour décoration et non comme support pour les plantes.

 

 

 

  • Le sol nutritif

Sol nutritif pour aquarium

Sol nutritif © Aquarium Naturel

Amené par les bacs hollandais qui nécessitent un substrat riche en nutriment, les sols nutritifs sont vieux comme la pratique de l’aquariophilie. Il s’agit d’un substrat riche en nutriments pour les plantes qu’il faut placer en dessous d’un sol décoratif (qui lui est neutre). Les racines des plantes iront se servir dans le sol nutritif pour croître et absorber les nutriments dont elles ont besoin.
L’utilisation de ces sols est en déclin, de par les contraintes qu’il génère. En effet, pour utiliser un sol nutritif, il faut :

  • déposer le sol nutritif
  • le recouvrir d’un filet ou d’un grillage en plastique à maille fine
  • recouvrir l’ensemble d’un sol décoratif

Au jour le jour le sol nutritif à tendance à flotter et se mélanger au sol décoratif, lors de la plantation, des bouturages, maintenance, etc. ce qui tend à limiter son utilisation. De plus sols nutritifs sont périssables et devront donc être retirés et changés régulièrement.

Exemple d’aquarium naturel

 

Vous l’aurez compris, l’aquascaping est plus qu’une pratique, c’est un état d’esprit.
Une façon de voir la nature et d’apprendre de celle-ci, c’est un hommage à l’environnement qui nous entoure et qui doit être préservé.

Créer un aquarium naturel permet ainsi de se rapprocher de cette nature, en créant un décor naturel au plus proche de ce qu’il pourrait être dans un milieu naturel.


Ce dossier est susceptible d’être mis à jour en fonction des nouvelles trouvailles (roches, racines etc.) voire en complément d’informations.

Vous avez trouvé une erreur, une faute d’orthographe ou tout autre élément à signaler ? Sélectionnez le texte en question et cliquez sur : Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Poster un commentaire

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :