Les différents types de layout/style en aquascaping

Phénomène de mode et nouvelles perspectives en aquariophilie, l’aquascaping fait fureur et est aujourd’hui considérée comme une discipline artistique à part entière. Cette considération est la preuve même de l’engouement que suscite l’aquascaping auprès des aquariophiles, de ce fait nous pouvons compter un nombre important de style et mouvement propres à l’aquascaping.
Nous verrons ici, les différents styles/layouts habituellement rencontrés en aquascaping. Mais tout d’abord, revenons dans le temps aux prémices des bacs plantés.

L’aquarium hollandais

Si nous parlons ici principalement d’aquascaping, comprendre ici le style de Takashi Amano avec ‘l’Aquarium Naturel’, créer un bac planté n’est pas nouveau.
En effet, il faut remonter à quelques décennies en arrière pour découvrir les bacs hollandais appelé fréquemment bacs plantés qui proposent un décor végétal luxuriant et magnifique.

Cette technique et ces décors proviennent des Pays-Bas, où les premiers aquariophiles amoureux des plantes  ont décidé de créer des décors composés principalement de plantes. Dans ces cuve, vous pourrez ainsi retrouvez un ensemble de bosquet de plante de même espèces, aux couleurs parfois intenses. Ces décors n’ont pas but de recréer un décor mais de présenter les plantes sous leur plus belle forme. L’aquascapeur, va alors créer son décor et sa profondeur essentiellement avec les plantes en respectant un ordre précis (du plus petit au plus grand, du moins coloré au plus coloré etc.).

Les bacs hollandais sont finalement une représentation d’un jardin entretenu, à l’image des magnifiques champs de tulipes qui font la fierté de la Hollande.

Nous l’avons vu dans notre dossier présentant l’aquascaping, les plantes ont besoin d’un substrat riche pour se développer. Cela vaut également, et encore plus, en bac hollandais où les plantes sont omniprésentes et parfois très gourmandes en nutriment. C’est pourquoi il n’est pas rare de parler de sol nutritif, cordon chauffant et fertilisation intensive lorsque l’on parle de bac hollandais.

Nous ne pouvions pas traiter des différents styles d’aquascaping sans énoncer les bacs hollandais, mais il semble normal de convenir que ce style d’aquarium est en voie de disparition face à une omniprésence de l’aquarium naturel et de Takashi Amano.

Back Hollandais réalisé par blub 57 1, vainqueur du CAPA 2008

Back Hollandais réalisé par blub 57 1, vainqueur du CAPA 2008

L’aquarium naturel (NA style)

Takashi Amano a révolutionné les aquariums plantés en créant des aquariums naturels et en reproduisant des décors sous l’eau. Aujourd’hui, un grand nombre d’aquariophiles connaissent Takashi Amano pour ses créations et sa vision de la nature, il n’est donc pas rare de le considérer comme le maître absolu de l’aquascaping et de l’aquarium naturel.

Les aquascapeur créant des aquariums naturels veulent faire retranscrire des sentiments aux spectateurs du paysage aquatique. Ces aquariums vont aller recréer des scènes naturelles, alliant profondeur, contraste et beauté. Takashi Amano n’a pas seulement créer une pratique il a créé une véritable philosophie où la nature est au centre, ceci est résumé en une phrase ‘Learn from Nature, Create Nature’ (Takashi Amano). Littéralement cette phrase signifie “Apprendre de la nature pour la recréer”.

L’aquarium naturel est totalement dans cette philosophie où le décor est pensé pour être beau (comme la nature), permettre aux poissons de s’épanouir et où les plantes vont se développer correctement. Ainsi les aquariums naturels vont recréer un bout de nature sous l’eau, avec des éléments naturels tels que des racines ou des roches.

"Gravity" Aquascape réalisé par Ceed - Vainqueur CAPA 2015 des plus de 200l

« Gravity » Aquascape réalisé par Ceed – Vainqueur CAPA 2015 des plus de 200l

L’Iwagumi

L’iwagumi provient également de Takashi Amano, c’est en fait une restitution d’une plaine avec un élément central attirant l’œil.

Ainsi le layout aura comme élément central une ou plusieurs roches, disposées de sorte que le décor soit agréable et beau. La plantation est relativement basse, pour ne pas prendre le pas sur le hardscape et nous y verrons généralement des plantes gazonnantes.

Ce genre de décor est relativement difficile à mettre en place car la roche principale doit être disposée de la meilleure des manières pour être à la fois intéressante à regarder mais également pour donner une impression de naturel. Le spectateur de ce paysage doit se sentir projeter dans la nature.
De par les plantes qui sont utilisées, les Iwagumi sont souvent complexes à mettre en place, d’une part pour la mise en place des roches comme évoqué plus haut mais surtout parce que les plantes gazonnantes sont relativement complexes. En effet, ce sont des plantes qui demandent un éclairage intense avec un sol riche et une eau de manière générale plutôt douce et acide.

Iwagumi

Photo de Georg W. Just pour glaskastenkunst.de

Le Mountain scape (paysage de montagne)

Cousin direct de l’Iwagumi le Mountain Scape a pour objectif de reproduire des massifs montagneux.

Comme vous l’aurez compris, cela nécessite la forte utilisation de roches aquatiques permettant de recréer une chaîne de montagne sous l’eau et à petite réduite.

Les roches utilisées sont régulièrement des roches très travaillées et en forme de pic pour donner l’illusion de composer une montagne.
Ces décors sont accompagnés de plantes gazonnantes ou de mousse afin de ne pas casser la perspective réalisé par les roches.
Certaines règles sont à respecter pour les mountain scape, notamment sur l’emplacement des roches et des plantes. La composition doit permettre de donner l’impression d’une montagne dans une cuve parfois très petite. De ce fait, il faut favoriser le travail d’échelle avec des pièces imposantes en avant plan et de plus petites pièces dès lors que le regard s’éloigne.

Ceci permet de respecter la perspective et de donner une impression de profondeur au décor. Pour respecter ces perspective on image assez peu l’utilisation de plantes gazonnante et basse en fonction du volume.

Mountainscape Rastaman - Rediscovery (23l)

Réalisé par Rastaman – Rediscovery (23l)

Le Forest scape (paysage de forêt)

Le forest scape consiste à recréer un décor de forêt sous l’eau, ainsi l’aquascapeur va utiliser des racines et des roches afin de recréer une forêt ou un lit de rivière.

Ce style est assez fréquent car il propose un grand nombre de possibilité pour le décor.
Le harsdcape composé de différents éléments permet de jouer sur les perspectives et les contrastes, mais également sur les supports pour les plantes. On pourra ainsi fixer des plantes épiphytes sur les roches, aux abords des racines afin de créer une sensation de forêt dense couplée avec des fougères (bolbitis ou microsorum par exemple)  fixées aux racines supérieures.

Ce type d’aquascape recrée à notre sens le mieux la nature, conciliant l’ensemble des éléments naturels (roches, racines etc.) et en permettant de mieux recréer un décor naturel. De plus, ces éléments de hardscape sont parfaits pour les poissons qui peuvent trouver refuge derrière une racine ou entre une racine et des roches.

Forest scape par mick38 lors du CAPA 2016

Totoro par mick38 vainqueur CAPA 2016 – plus de 250l

Le Diorama

Ce type de décor est relativement proche de l’ensemble des styles que nous avons présenté ci-dessus. Le diorama veut recréer exactement un décor que l’aquascapeur aurait pu apercevoir. Mais finalement, est-ce que l’aquascaping ne fait pas cela intrinsèquement ?
Pour comprendre ce que représente le diorama il faut retourner à sa définition même. Ainsi les aquariums “diorama” ont pour but de recréer exactement un décor, voire un biotope afin de le mettre en avant et de le sublimer.

Vous l’aurez compris, l’aquascaping est une pratique en constante évolution. Le nombre de pratiquants est de plus en plus grand ce qui permet d’identifier de nouvelles techniques ou de nouveaux types de décors presque tous les jours. L’aquascaping n’est donc pas réellement un ensemble de règle mais une vraie philosophie, ayant pour objectif la protection de la nature.

Learn from nature, create nature – Takashi Amano

 

Vous avez trouvé une erreur, une faute d’orthographe ou tout autre élément à signaler ? Sélectionnez le texte en question et cliquez sur : Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Poster un commentaire

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :